• Des pages et moi

Monasphère

#chronique #servicepresse

♾Alexandra♾



Titre : Monasphère : Roman de science-fiction ( Atlantéïs)


Auteur : Catherine Redelsperger


Éditeur : Ex Æquo éditions


Date de sortie : 8 février 2021



Genre : Roman de science-fiction



Résumé

En 2118, la communauté écologique expérimentale de Monasphère est tombée dans l'oubli. C'était sans compter sur Niko, réparateur de caméras de jeux de reality show qui va bouleverser l'équilibre de la géode...


« Le Futur doit être dangereux. »

Sur l’île Sainte-Hélène encerclée par le fleuve Saint-Laurent, Monasphère abrite une communauté expérimentale écologique, fondée sur des rites et légendes inspirés par la vie de Jeanne Mance.

En un siècle, les règles du jeu sont devenues des règles de vie.

De l’autre côté du fleuve, dans la ville de Montréal, les règles de vie sont devenues des règles de jeu.

De part et d’autre de la frontière, matérialisée par une épaisse couche de pollution, deux mondes figés coexistent dans l’ignorance l’un de l’autre.

Ils ont en commun le refus des crises, la peur du changement et la peur d’autrui.

Un jour, sur l’île, une panne survient.

Ses habitants découvriront ensemble le salut par le déséquilibre.



Avis

Merci à l’auteure et Ex Æquo éditions pour leur confiance.


On découvre Niko rentrant dans Monasphère où il fait la rencontre de la petite Mona et de Van Clef. Ils vont partir dans une quête pour sauver ce monde.


Niko est un réparateur de caméra pour jeux vidéo. Pour son boulot il va entrer dans le monde de Monasphère. C’est un homme droit et franc, qualités qui vont lui permettre de se transcender avec l’aide de la petite Mona. Mais leur chemin va être rempli d’éléments perturbateurs, de faux-semblants.


J’ai adoré faire une plongée dans ce monde si particulier où un jeu est à la base d’une nouvelle communauté. Elle est construite sur un concept de jeu vidéo et sur la monoculture de l’algue.

Pour préserver l'équilibre, cette société s’articule sur une croyance sans bornes.

A plusieurs reprises, j’ai vu des parallèles avec nos civilisations.


J’ai apprécié l’opposition entre le monde de Monasphère et le monde extérieur.

C’est deux conceptions de vie qui s’opposent.

L’écriture est dynamique, l’alternance avec les flash-back crée de l’intensité à l’intrigue.

Les différentes époques s'entremêlent, s’entrechoquent pour nous offrir des informations. Pour nous permettre de mieux comprendre la vie sur l’île.

J’ai ressenti que l’auteure avait un esprit affûté et très critique.

Il n’y a pas de temps mort. Elle maintient une ambiance prenante et crée une addiction qui nous empêche de poser le livre avant la fin.


C’est un livre très original qui m’a conquise.




101 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout